Historique

En 1806 : l’hôtel des Princes fut construit, par la congrégation de la charité d’Evian. L'Etablissement est bâti au milieu d'un beau parc, dans lequel se trouve la source. A l’époque ce fut un lieu de bain thermal et un hôtel.

Il renferme des salons de conversation, de lecture, les cabinets de bains et les douches, des logements pour les baigneurs et une piscine froide. Puis les jeux de hasard devenant légaux, en 1850 : il fut céder à un particulier qui le transforma en Casino et le nomma, hôtel du Casino.

L’hôtel des princes est situé à Amphion.

Amphion : Son nom vient probablement d'une rivière voisine : l'Ocion.

La source ferrugineuse qui coulait à 'Enfion' au lieu-dit 'La Châtaigneraie' (donc ici-même) est connue depuis le 17è siècle d'abord sous le nom d'Evian puis sous son nom propre.

Elle attirera un public de plus en plus abondant, séduit par les vertus thérapeutiques. En 1710, la ville d'Evian fit les frais d'une petite construction pour mettre la source à couvert.

Ensuite il devint l'hôtel des bains. Des gens de lettres et d'arts s'y rencontrent. Le Conte Waleswki, fils naturel de Napoléon y séjourna, puis le Prince roumain Grégoire de Brancovan (1827-1886).

En 1910 : l’hôtel fût revendu au troisième propriétaire Monsieur POSTIAUX, qui l'appela HÔTEL DES PRINCES. En 1966 : Monsieur POSTIAUX le vendit à Monsieur PIGNIER (père de madame MAGNIN Marie Jeanne). Depuis d’hôtel appartient à la famille MAGNIN

Historique

En 1806 : l’hôtel des Princes fut construit, par la congrégation de la charité d’Evian. L'Etablissement est bâti au milieu d'un beau parc, dans lequel se trouve la source. A l’époque ce fut un lieu de bain thermal et un hôtel.

Il renferme des salons de conversation, de lecture, les cabinets de bains et les douches, des logements pour les baigneurs et une piscine froide. Puis les jeux de hasard devenant légaux, en 1850 : il fut céder à un particulier qui le transforma en Casino et le nomma, hôtel du Casino.

L’hôtel des princes est situé à Amphion.

Amphion : Son nom vient probablement d'une rivière voisine : l'Ocion.

La source ferrugineuse qui coulait à 'Enfion' au lieu-dit 'La Châtaigneraie' (donc ici-même) est connue depuis le 17è siècle d'abord sous le nom d'Evian puis sous son nom propre.

Elle attirera un public de plus en plus abondant, séduit par les vertus thérapeutiques. En 1710, la ville d'Evian fit les frais d'une petite construction pour mettre la source à couvert.

Ensuite il devint l'hôtel des bains. Des gens de lettres et d'arts s'y rencontrent. Le Conte Waleswki, fils naturel de Napoléon y séjourna, puis le Prince roumain Grégoire de Brancovan (1827-1886).

En 1910 : l’hôtel fût revendu au troisième propriétaire Monsieur POSTIAUX, qui l'appela HÔTEL DES PRINCES. En 1966 : Monsieur POSTIAUX le vendit à Monsieur PIGNIER (père de madame MAGNIN Marie Jeanne). Depuis d’hôtel appartient à la famille MAGNIN

Historique